15 décembre 2008

La désinvolyure de France 2

Paris, 15 décembre. Les lecteurs de ce blog partagent sans doute l’indignation qui m’a fait envoyer la lettre ci-dessous à Patrick de Carolis. N’’hésitez pas à joindre votre protestation à la mienne !

Monsieur le Président,

Les habitués du journal de 20 heures de France 2 déploraient depuis longtemps que la chaîne emblématique du service public donne systématiquement priorité aux faits divers sur l’information politique nationale et internationale et n’accorde qu’un intérêt restreint aux enjeux européens. Vendredi soir 12 décembre, cette désinvolture a dépassé les bornes. Alors que venait de s’achever le dernier Conseil européen tenu sous présidence française et alors qu’un accord historique sur la lutte contre le changement climatique avait été obtenu, il a fallu attendre 20 h 15 pour que le sujet soit brièvement traité. Auparavant un long moment avait été consacré à l’important problème du mode d’envoi des contraventions au code de la route à leurs destinataires.
Au moment où la suppression de la publicité tend à souligner la vocation particulière des chaînes du service public permettez à l’un des animateurs d’une association qui s’attache à développer la connaissance des réalités européennes et internationales de protester contre une attitude qui tend, pour flatter ce qu’on suppose, sans doute à tort, être la préférence du public, à privilégier l’accessoire au détriment de l’essentiel.
Je vous prie d’agréer, monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.
Robert Toulemon

1 commentaire:

valery a dit…

Nous avions déjà écrits à ce monsieur au sujet de la faible part des informations télévisées consacrées aux problématiques européennes : http://www.taurillon.org/L-omerta-europeenne-de-la-television

La mission d'information du service public n'est clairement pas remplie quand on voit que des sujets aussi important que les enjeux européens sont si mal couverts par les journaux télévisés.