19 avril 2007

Les Chinois de Roumanie

Paris 19 avril 07
Voilà, donc la Roumanie important des ouvrières chinoises pour son industrie textile en pénurie de main d'oeuvre ! Réjouissons-nous qu'en dépit de ses difficultés politiques ce pays connaisse une expansion rapide conséquence immédiate de son adhésion. Mais demandons-nous si une politique commune d'immigration ne devrait pas conduire à faire appel de préférence à des travailleurs venant de pays européens proches, y compris la Moldavie très pauvre et autrefois roumaine. Demandons-nous également s'il ne conviendrait pas de commencer à relever les salaires des travailleurs roumains. Pourrions-nous accepter que les nouveaux adhérents ne traduisent pas en hausses de salaires l'expansion que leur procure leur intégration dans l'Union et l'aide qu'ils en reçoivent. Il faut trouver un équilibre entre la nécessité de préserver la compétitivité des industries des nouveaux membres et la pression de concurrence qu'ils font subir à nos propres industries. Cette pression est légitime. Elle cesserait de l'être si elle reposait sur une immigration chinoise sans limites. Un exemple de plus des non-dits de la campagne qui s'achève. Pas de solution à ce type de problèmes sans une relance de l'Europe !

1 commentaire:

marco a dit…

Tout à fait d'accord, il faut encourager l'emploi des travailleurs européens et des pays de l'est.