03 août 2011

Réponse à Hubert Védrine

Platier, 3 août. Dans le Monde daté du 2 août, l’ancien ministre Hubert Védrine manifeste une fois de plus son allergie au fédéralisme, abusivement assimilé à la capitulation devant les marchés et les agences de notation. Ce gardien du temple mitterrandien s’agace de voir des personnalités de plus en plus nombreuses des milieux politiques, économiques ou médiatiques constater que l’Europe, et tout particulièrement la monnaie unique, ne peut avoir d’avenir que fédéral. Mais l’analyse de Védrine comporte un élément que les fédéralistes auraient tort de négliger. Il est vrai que la légitimité démocratique la plus forte est aujourd’hui encore celle des gouvernements nationaux, seuls en mesure de justifier les efforts, voire les sacrifices, rendus nécessaires par des années de gaspillage et d’imprévoyance. L’erreur de Védrine est ailleurs. Il ignore ou feint d’ignorer qu’une Europe qui aurait l’audace de combiner mutualisation des dettes et discipline commune pourrait utiliser sa capacité d’emprunt intacte, non seulement pour garantir les dettes souveraines de ses Etats membres, mais pour financer un ambitieux plan de recherche et d’innovation, donc, à terme, de compétitivité et d’emploi. Il ignore surtout ou feint d’ignorer qu’une Europe intergouvernementale, sans Exécutif politique légitimé par le suffrage direct ou indirect des citoyens et sans acceptation franche du principe majoritaire, ne peut être qu’une Europe de l’impuissance aussi bien pour ce qui est de l’économie et de la monnaie que pour la sécurité intérieure ou les relations internationales. En dépit de referendums qui ont condamné l’impuissance de l’Europe plus que ses excès de pouvoir, les peuples, mieux que les gouvernants, comprennent la nécessité d’une vraie Union. Encore faudrait-il leur montrer ce que l’Union peut faire pour eux et pas seulement l’austérité temporaire et hélas inévitable qu’elle impose à certains d’entre eux.

5 commentaires:

ºC a dit…

« Il ignore surtout ou feint d’ignorer qu’une Europe intergouvernementale ne peut être qu’une Europe de l’impuissance »

Juste.

On peut lire ici et là que le fédéralisme est un idée qui ferait plaisir aux marchés. D'où ça sort?

Le fédéralisme mettrait les marchés au chômage technique parce qu'en éliminant le défaut structurel de l'euro, il n'y aurait plus (autant) matière à spéculer. Cf réponse à Hubert Védrine en consultant l'url ºC.

Ainsi, la dette euro, au nom de l'union toute entière, deviendrait un «safe haven», permettant de bénéficier d'un taux d'emprunt faible et stable, comme aux E.U.

Réfléchissons, aussi, au pouvoir de négociation international qui se dégagerait de structures fédérales. On peut rêver : un gouvernement fédéral, sous la pressions des peuples qui l'ont élu, reprendrait le pouvoir à cette institution haïe qu'est la commission Européenne, et au lieu de «laisser faire» au nom du néo-libéralisme pèserait de tout son poids, égal à celui des E.U., à promouvoir l'intérêt des citoyens.

Un exemple : le Yuan serait dévalué de 40% en termes de parité de pouvoir d'achat (Wikipédia) et nous voilà à nous flageller au motif que nous ne serions pas assez compétitifs. Qui blâmer à part des institutions impersonnelles et bureaucratiques? Avec le système fédéral, on saurait qui : le ministre compétent (économie, dans cet exemple). C'est mieux, car ça laisse espérer qu'il se sente concerné.

Le gain dégagé offrirait aux états membres une marge substantielle pour mettre en oeuvre leurs programmes nationaux.

Anonyme a dit…

Hey guys,

Do you want to watch Final Destination 5? It is not released yet but you can watch it already!

Click here to [url=http://watchfinaldestination5-online.com/]watch Final Destination 5 online free[/url]

Anonyme a dit…

Notez que de toute question juridique, vous devriez utiliser un seul programme comme une aide dans la préparation de vos propres documents juridiques. Il ne devrait pas remplacer le conseiller juridique de ...
http://www.ateamairsoft.net

Anonyme a dit…

Seuls les nouveaux systèmes juridiques logiciel de facturation de fournir des outils tels que la Business Intelligence et de tableaux de bord numérique . Dans l'ancien temps tout était un cher ...
http://www.ateamairsoft.net

Anonyme a dit…

A cette époque , le magasin de logiciels juridiques navires de marchandise seulement aux endroits dans la zone continentale des États -Unis et non à des emplacements internationaux. ...
http://www.ateamairsoft.net