03 juin 2007

Promouvoir les identités multiples

Paris 3 juin La campagne électorale a fait surgir le thème de l’identité nationale et même, de la part de Ségolène Royal, celui du drapeau. Ce discours répond à une aspiration de l’opinion à un retour aux valeurs traditionnelles du patriotisme. Il pourrait être accueilli sans réserves s’il s’inscrivait dans un effort de promotion des identités multiples. Une des causes de la panne européenne est l’absence de tout effort pour familiariser l’opinion avec cette notion qui devrait être à la base d’une éducation civique adaptée à notre temps. Il faut apprendre aux jeunes qu’ils appartiennent à plusieurs cercles de solidarité, que l’on peut être attaché à sa petite communauté et un bon citoyen de son pays, que l’on peut aimer la France et se sentir européen, que l’on peut être un bon citoyen de l’Europe et du monde.
Une grande politique de l’identité devrait être un élément essentiel de la relance européenne, un élément permettant de distinguer les partisans de l’Europe politique de ceux qui souhaitent réduire l’Union à un espace d’échanges (voir le chapitre 3 de mon livre Aimer l’Europe). Cette politique devrait comporter au moins quatre actions : le maintien et la promotion des symboles d’appartenance qu’ils soient ou non mentionnés dans le nouveau traité, la généralisation d’un enseignement civique fondé sur l’apprentissage des identités multiples, l’utilisation à cette fin de la télévision, enfin le développement de toutes les formes d’échanges de jeunes, notamment l’extension, par des incitations fortes, du service volontaire européen. Ce programme pourrait faire l’objet d’une proposition du Mouvement européen France à ses homologues des autres pays et au Mouvement européen international. Ce pourrait être l’un des thèmes majeurs de prochains Etats généraux de l’Europe, faisant suite à ceux qui se sont tenus à Lille avec un grand succès le 17 mars dernier.

1 commentaire:

Schams (Jeunes europeens) a dit…

Cher Monsieur Toulemon,
vous parlez de promotion de la construction europeenne a travers notamment la television, j'ai toujours ete perplexe face a l'absence de spots publicitaires (du moins en France) parlant d'Europe (ex: benefices dans la vie quotidienne, ou principes de fonctionnement..), a but pedagogiques..a mes souvenirs, aucun spots finance par le Parlement ou la Commission..du moins aucune campagne que j'aurai remarque. Apres un stage (tres apprecie cela dit) a la Commission, j'ai ete surpris de me trouve bien plus engage et attache a la promotion du reve des peres fondateurs que le personnel de la CE lui-meme dans bien des cas.
Pourquoi ce manque d'intervention, voir d'audace de la CE dans les grands medias? (TF1, FR2, M6, Canal+..ou les grandes radios..)
Et que pensez vous de ma 2eme remarque concernant le faible engagement europeen du staff lui meme, par rapport a ce que l'on pourrait penser -ou ce que je pensais-?
Et merci pour votre blog, bonne journee!