28 février 2006

Pour une stratégie énergétique européenne

28 février 06 Quelques clartés apparaissent dans l’affaire Suez – Gaz de France. 1. A première vue, la réglementation européenne n’a pas été violée, contrairement à ce qu’ont prétendu certains ministres italiens. 2. Un signal détestable est donné qui ne peut qu’aggraver la crise de l’Europe. 3. Il est fâcheux que l’avenir souhaitable des structures d’approvisionnement, de production et de distribution dans un secteur aussi stratégique que celui de l’énergie ne fasse pas l’objet d’échanges de vues entre gouvernements sur la base d’études de la Commission. Sans limiter la liberté d’action des firmes et des gouvernements, cela permettrait de les apprécier et peut-être de les orienter. 4. Dans l’affaire en question, on évite l’émergence d’un seul champion national, ce qui devrait laisser la voie ouverte pour d’ultérieurs regroupements européens transfrontaliers.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

NSU - 4efer, 5210 - rulez